TICLe GICAM fait la promotion du secteur auprès des jeunes étudiantes

Le GICAM fait la promotion du secteur auprès des jeunes étudiantes

Le GICAM via sa commission « Economie numérique » et en partenariat avec la société Orange Cameroun et l’association Coalition digitale a organisé, le 09 mai dernier au Data Center de la société  à Makepe (Douala), une  activité à l’attention de 40 étudiantes issues de l’Institut Africain d’Informatique, la Faculté de Génie Industriel de Douala et de l’Institut Universitaire de Technologie de Douala. Cette activité s’inscrivait en marge de la Journée internationale des jeunes filles dans les TIC, instaurée par l’Union internationale des Télécoms (UIT) et qui se célèbre le quatrième jeudi du mois d’avril, tous les ans.

 

Les chiffres présentés par Serge Zongo, chargé des programmes à l’UIT, sont évocateurs : on estime à plus de deux millions la pénurie de professionnels des TIC qualifiés dans le monde, tandis que le secteur crée environ 120.000 emplois par an. En Europe, seuls 16% de l’effectif employé dans les TIC (08 millions de personnes au total) sont des femmes  et 54 % d’entre elles occupent des postes moins bien rémunérés et moins qualifiés. Pour terminer, le taux de femmes entrepreneures dans les TIC ne s’élève qu’à 19%.

Cette sous-représentativité des femmes dans ce vaste secteur d’opportunités est à l’origine de l’instauration de cette journée spéciale, qui vise à créer un environnement international qui encourage les jeunes filles et les jeunes femmes à envisager une carrière dans les TIC ; les objectifs in fine étant la promotion de l’égalité entre les sexes et l’autonomisation des femmes et des filles grâce aux technologies de l’information et de la communication.

Les raisons qui expliquent la sous-représentativité du sexe féminin dans le secteur des TIC sont multiples : le manque de sensibilisation et d’information sur les parcours académiques dans les TIC, le manque de confiance en soi (les TIC sont souvent perçues comme difficiles), le rôle décisif de la famille, le manque de modèle, etc.

A la suite de M. Zongo, les 40 étudiantes ont été entretenues par Gabine Kamhoua, cadre ingénieur à la direction technique d’Orange Cameroun, qui leur a présenté son parcours académique et professionnel et n’a pas manqué de les inviter à poursuivre leurs études dans les TIC et de les rassurer sur les opportunités de carrière dans ce domaine majoritairement masculin : « Si vous êtes compétentes, vous serez embauchées », les a-t-elle encouragées.

Deux étudiantes ayant bénéficié de programmes de la Coalition digitale, qui promeut également les TIC auprès des jeunes femmes, ont fait part de leur retour d’expérience, avant la phase des échanges.

Dans son mot de clôture, Joseph Abena, vice-président de la commission « Economie numérique » du GICAM a rappelé les missions de cette dernière: promouvoir l’économie numérique, aider et informer les entreprises à mieux intégrer les TIC pour améliorer leur compétitivité.

Cette activité riche en enseignements s’est achevée par une visite du Data Center.

imageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimage