Conférence«Si les PME ne réussissent pas, l'économie ne vivra pas»

«Si les PME ne réussissent pas, l'économie ne vivra pas»

Les clés pour l’accès aux crédits bancaires par les PME étaient au centre des échanges lors de la conférence donnée par le GICAM à la FIAC ce lundi, 02 avril 2018. 

Modérés par André Kwam, président  de la commission « PME et Financement du secteur privé »  et conseiller exécutif au GICAM, les travaux de la conférence ont été menés par des professionnels du secteur Banque et Finance : Valentin Tchakounte, directeur général de Nambi Capital, Félix Njoume, directeur commercial d’ECOBANK, Peter Lashu, Head of Retail Banking à NFC Bank, Arthur Bright, directeur de clientèle Particuliers à la SGC et Dieudonné Tamwo, chef du département PME/PMI à la CBC. Le premier a entretenu l’assistance sur les besoins particuliers des PME/PMI et les précautions à prendre par elles. Les représentants de banque ont, quant à eux, présenté les produits et services spécifiques proposés par leurs établissements aux PME.

L'objectif général était de fournir aux  promoteurs de PME, TPE et startups, des informations utiles mais surtout des conseils essentiels qui devront les aider dans le montage de leurs dossiers de demande de crédit. Notons ici que l’écosystème dans lequel évolue une entreprise demandeuse de crédit, ainsi que sa structuration et la réputation de son promoteur sont des facteurs clés de décision pour les banques.

Selon les données 2016 de l’Institut National de la Statistique, on dénombre 90.000 PME au Cameroun. De plus, ce type d’entreprise représente 90 % du tissu économique national, pour une contribution au PIB à hauteur de 34%.

Par ailleurs, il est admis que l'émergence du Cameroun passera par la PME. Toutefois, celle-ci est confrontée à de nombreuses difficultés dont l’accès aux crédits bancaires. 

Parmi les raisons évoquées pour justifier la réticence des banques à accorder un crédit, citons le niveau élevé de risque de la PME et l’absence de connaissance des banquiers sur l’activité de ce type d’entreprise. De plus, l’objet du crédit est parfois détourné. 

Dans la recherche de solutions à cette problématique de financement, cheval de bataille du GICAM, le GICAM travaille actuellement à la mise sur pied, en son sein, d’un programme d'éducation financière aux PME. Il est également prévu d’organiser un séminaire à l’attention des employés de banque pour les aider à comprendre le risque PME. « Les banques doivent sortir de leur zone de confort et apprendre à  connaitre l'activité des PME et des startups », a déclaré un panéliste. Les banques présentes se sont montrées disposées à s’ouvrir davantage aux PME car, comme l’a déclaré Dieudonné Tamwo : « Si les PME ne réussissent pas, l'économie ne vivra pas ».

Pour terminer, les promoteurs présents ont reçu des panélistes le conseil de construire une relation de confiance avec leurs conseillers bancaires et de prendre l’avis de ceux-ci. En effet, ces derniers peuvent non seulement les aider à déterminer si leur idée est aboutie, mais également les orienter vers des pistes de levée de capitaux.

La seconde conférence du GICAM à la FIAC se tiendra ce mardi, 03  avril 2018 de 11 h à 14 h. Le thème sera : « Débloquer le potentiel agro-industriel du Cameroun : pistes et opportunités ». Principaux intervenants : Christian Fosso, directeur général de FIMEX, Pierluigi Passera, directeur général de SIC Cacaos et Thomas Ngue Bissa, coordonnateur national du programme PIDMA.

imageimageimageimageimageimageimageimageimageimageimage