GICAM

Rencontres
Le GICAM reçu par le MINCOMMERCE et le SGSPM

<span style='color:#aaaaaa'><small>Rencontres</small></span><br/> Le GICAM reçu par le MINCOMMERCE et le SGSPM
août 25
13:21 2017

Dans la suite des audiences avec les membres du Gouvernement engagées il y a 3 semaines, une délégation du Conseil exécutif du GICAM conduite par son président, Célestin Tawamba, a été reçue hier jeudi, 24 août 2017, respectivement par le ministre du Commerce (MINCOMMERCE), Luc Magloire Mbarga Atangana et le ministre, secrétaire général des services du Premier Ministre (SGSPM), Séraphin Fouda. Le président du GICAM, qu’accompagnaient le 1er vice-président, Sanda Oumarou, la conseillère Marie Mélanie Bell et le secrétaire exécutif, Alain Blaise Batongue, a présenté les membres du nouveau Conseil exécutif et la vision du Groupement pour les trois prochaines années. Les échanges entre le Conseil exécutif et ses hôtes ont également porté sur les contraintes à l’environnement des affaires et des investissements, les opportunités commerciales et d’investissement.

Avec le ministre du Commerce, les échanges ont porté sur la nécessité de rassembler le patronat camerounais pour une meilleure représentativité, les conséquences du commerce illicite sur l’industrialisation, le rôle des différentes parties prenantes dans la lutte contre le commerce illicite, en particulier celui de l’entreprise qui doit dénoncer les problèmes que posent l’homologation et la fixation des prix, la concurrence déloyale et les pratiques de dumping, les importations qui fragilisent le tissu industriel, le rôle de l’ANOR dans la promotion de l’industrie locale, la nécessité d’avoir un APE avec le Nigéria, les opportunités commerciales de la CEEAC, la nécessité d’avoir une stratégie de promotion des exportations avec des actions de défiscalisation et de subvention de produits exportés, la présence des Chinois et autres étrangers dans certains secteurs d’activité comme le petit commerce pourtant réservés aux nationaux, l’organisation prochaine par le GICAM d’un séminaire de sensibilisation des opérateurs économiques sur les opportunités de l’APE avec l’UE, etc.

Au terme des échanges, le ministre du Commerce a proposé que soit mis en place un cadre de concertation permanent avec les opérateurs économiques pour résoudre les problèmes liés au commerce au fur et à mesure qu’ils sont posés.
Avec le ministre, secrétaire général des services du Premier Ministre, il a été question du rôle du secteur privé, des potentialités d’investissement, notamment dans le secteur agricole et dans l’économie numérique. L’on retiendra cette phrase du ministre : « LE SECTEUR PRIVE PEUT CHANGER UN PAYS ». Dans cette veine, il a incité le Conseil exécutif du GICAM à œuvrer pour qu’il y ait plus d’investissements pour réduire les importations de riz, de poisson, de sucre, de matériaux de construction, etc., saisir les opportunités commerciales de la sous-région. Selon le ministre, la réponse à chaque crise sociale est essentiellement économique. Par ailleurs, il invite le GICAM à œuvrer à l’ouverture du capital des entreprises pour favoriser les investissements privés. A court terme, le GICAM sera sollicité pour apporter sa contribution aux réformes de la loi sur le travail et de la loi sur le syndicat. Il est disposé à recevoir les propositions du Groupement pour améliorer la fiscalité et le climat des affaires. Pour terminer, il a exhorté le Groupement à mieux structurer le secteur privé.

Articles Liés

0 Commentaire

Aucun commentaire enregistré

Aucun commentaire pour le moment, voulez-vous en ajouter?

Ecrire un commentaire

Ecrire un commentaire