GICAM

Le projet

Bientôt la fin du cauchemar pour le recrutement des ouvriers et des techniciens qualifiés et la montée en compétence des salariés

Trouver des ouvriers qualifiés et des techniciens spécialisés dans notre environnement relève de la gageure dans certains secteurs d’activité, notamment les secteurs de l’Agro-industrie, la Maintenance industrielle et la Logistique/Transport.
Partant de ce constat, le GICAM s’est engagé depuis 2012 aux côtés du Ministère de l’emploi et de la formation professionnelle (MINEFOP) et l’Agence Française de Développement
(AFD) dans le projet de construction de deux Centres de Formation Professionnelle Sectoriels (CFPS). Ces CFPS, fruit d’un innovant partenariat public privé cher au Président du GICAM, Monsieur André FOTSO de regrettée mémoire, formera des techniciens et des ouvriers qualifiés en formation initiale et en formation continue.

La formation initiale qui se fera en alternance est destinée aux jeunes titulaires d’un BEPC ou d’un CAP pour les ouvriers qualifiés, et ceux titulaires d’un probatoire ou de niveau terminale pour les techniciens qualifiés. La formation continue quant à elle sera ouverte aux salariés, c’est-à-dire aux professionnels en activité.

Au-delà de la formation, les CFPS disposeront chacun d’un centre de ressources dans lequel diverses prestations seront délivrées aux entreprises (conseil, diagnostic technique, mise à disposition de compétences et d’équipements, les habilitations, les homologations, etc.). La spécificité de ces CFPS réside dans l’implication du secteur privé à travers le GICAM dans le montage du projet, la gestion des futurs centres et leur supervision. Bien que le GICAM soit l’interlocuteur privilégié du Gouvernement et des partenaires au développement dans le 1cadre de ce projet, les futurs CFPS sont ouverts à toutes les entreprises camerounaises des secteurs concernés.

Dans le cadre de partenariat signé le 10 octobre 2012 et notamment les protocoles spécifiques du 10 décembre 2014 entre le GICAM et le MINEFOP, le Groupement a pris en certain nombre d’engagements ayant pour objectif essentiel la mobilisation des entreprises qui doivent être les premières bénéficiaires de ces centres.

Pour ne pas tomber dans les travers habituels des centres de formation qui ne se préoccupent pas toujours de l’adéquation formation emploi, les futurs CFPS offriront des formations issues des attentes clairement exprimées par les entreprises pour permettre l’employabilité des apprenants. Ainsi, les offres de formation proposées par les futurs centres découleront des besoins clairement exprimés par les entreprises. Les modules de formation qui structureront ces offres permettront aux apprenants en formation initiale d’acquérir des savoirs, savoir-faire et savoir-être leur permettant d’être directement opérationnels. Quant aux salariés, ces modules leur permettront de monter en compétence et d’être plus efficaces voire efficients dans l’exécution de leurs tâches.

Dans cette dynamique, un Conseiller Formation a été recruté au GICAM. Ce dernier travaille présentement à la collecte, l’analyse des besoins en formation dans les entreprises et l’accompagnement des PME dans la définition de leurs besoins et approches de formation continue. A ce jour, plusieurs entreprises ont été visitées et se font (ou se feront pour certaines) accompagner dans l’analyse de leurs besoins et la formation des salariés qui présentent des écarts de compétences.

En attendant l’ouverture des CFPS dont les travaux de construction devraient commencer cette année, des solutions seront apportées aux entreprises pour les besoins urgents identifiés. Ces besoins ont émergé des visites effectuées dans les entreprises en 2016 par le Conseiller Formation et les partenaires au projet. Les entreprises vont bénéficier de formations avec l’appui de l’USCP et des partenaires au développement dans cinq domaines prioritaires, à savoir :

  • La formation en conduite de chariots élévateurs -Caristes ;
  • La formation des transporteurs routiers de marchandises en conduite responsable et sécuritaire ;
  • La formation en maintenance électrique d’une installation industrielle ;
  • La formation en risques et mesures préventives en électricité ;
  • La formation en soudure industrielle – préparation à l’Homologation ;
  • La formation en hygiène et qualité en agro-industrie.

Depuis janvier 2017, six modules de formation résultant d’échanges entre professionnels chevronnés de chacun des métiers concernés au GICAM. Des partenariats sont en cours avec : les entreprises disposant de l’expertise et ou des équipements nécessaires, les centres de formation existants, les experts nationaux et internationaux dans les six domaines.

Les deux centres de formation seront localisés l’un à Edéa et l’autre à Douala. Le CFPS d’Edéa, spécialisé dans la formation aux métiers de la Maintenance industrielle et du Transport/ Logistique sera construit au lieudit Ntoumba sur un site d’une superficie de 9 (neuf) hectares. Le CFPS de Douala spécialisé en Agro-industrie sera quant à lui construit au quartier Yatchika-Yassa (Douala 3 è ) et s’étendra sur une superficie de quatre (4) hectares.

Le GICAM invite toutes les entreprises à se mobiliser pour ce projet et à bénéficier des avantages de la phase zéro actuelle.