Arbitrage La relation arbitre - juge expliquée au cours d’une conférence

La relation  arbitre - juge expliquée au cours d’une conférence

La mission juridictionnelle de l’arbitre est dépourvue d’imperium et celui-ci a parfois besoin de l’assistance et de la coopération du juge étatique pour conduire à terme une procédure arbitrale. Par ailleurs, il est soumis, sous certains rapports, à son contrôle. Ainsi loin d’être des concurrents, l’arbitre et le juge travaillent sous le prisme d’une collaboration et d’une complémentarité pas toujours faciles à situer.

C’est pourquoi le Centre d’Arbitrage du GICAM (CAG) invite le mardi, 04 décembre 2018 à 18h30 à l’immeuble siège du GICAM sis à Bonanjo, les acteurs (arbitres, magistrats, responsables juridiques, opérateurs économiques) de l’arbitrage à venir en débattre avec un praticien de l’arbitrage, Maître Martial Koffi Akakpo.

Maître Martial Koffi Akakpo est avocat au Barreau de Lomé. Docteur en droit, il est aussi titulaire d’un Executive Master en finance d’entreprise et marché de capitaux. Il est arbitre référencé au Centre d’Arbitrage du GICAM, à la Cour Commune de Justice et d’Arbitrage (CCJA) et au Centre d’Arbitrage de Médiation et de Conciliation de Ouagadougou (CAMC-O).

Spécialiste en contentieux international des affaires, il enseigne le droit du financement des grands projets en Afrique à l’Université Paris II Panthéon ASSAS. Il est membre de la Cour internationale d’arbitrage de la Chambre de Commerce Internationale de Paris. Il est membre du Comité Français de l’Arbitrage (CFA) et de l’Association Française d’Arbitrage (AFA)

Martial Akakpo est auteur de l’ouvrage La protection de la partie faible dans l’arbitrage OHADA, paru chez l’Harmattan.

L’accès à la conférence est gratuit.

L’inscription est obligatoire aux adresses suivantes : dnyamsi@legicam.cm ; sfouda@legicam.cm 

Les participants sont priés  d’indiquer leurs nom et prénom, adresse, ainsi que contact téléphonique et email  lors de leur inscription.