AffairesLe CAPA présente les opportunités de marchés aux PME

Le CAPA présente les opportunités de marchés aux PME

Tout part d’un constat fait par le GICAM : Les PME, une niche de croissance économique pour le Cameroun, subissent dans un environnement globalement difficile, la concurrence, le difficile accès aux marchés et l’interaction laborieuse avec le secteur informel composé de TPE ; ce qui joue parfois sur leur crédibilité, et ne leur permet pas de gagner des parts importantes de marchés.

C’est face à cela que le GICAM, à travers sa commission « PME et Financement du secteur Privé » a organisé ce Jeudi 06 Novembre 2018 au siège du groupement la première édition de la Rencontre de la PME en partenariat avec le CAPA (Cameroon Alcohol Producers Association).


Aux côtés de Monsieur André KWAM, Président de la commission PME et financement du secteur privé, cette première édition a également connu la participation de Monsieur Emmanuel DE TAILY, Vice-président du CAPA, de Mr Pierre TCHINDA, DG de FERMENCAM et Mr Victor TALLA, représentant de SOFAVINC.


Cette rencontre, avec la participation d’une centaine de personnes, parmi lesquelles des PME membres et non membres du GICAM, a débuté par un mot introductif du Secrétaire exécutif du GICAM, Mr Alain Blaise BATONGUE, s’est félicité de cette initiative de la commission PME qui a pour objectif principal mettre en relation les donneurs d’ordre et les sous-traitants.


Mr Emmanuel DE TAILLY prenant la parole, a remercié le GICAM pour cette opportunité offerte au CAPA pour se faire connaitre et intensifier leurs relations avec les PME et les TPE. Il a précisé qu’il est question pour leur association de créer d’une part de la valeur au profit de la communauté et du développement économique du Cameroun en agrandissant avec responsabilité et profit dans leur segment de marché choisi et, d’autre part, créer aussi de la valeur tant pour l'industrie, la société, le gouvernement que pour la zone CEMAC entière. Pour atteindre cette objectif, le CAPA va :

  • Unir les entreprises de boissons alcoolisées du Cameroun pour réaliser une politique publique responsable

  • Assurer des systèmes responsables et efficaces pour la distribution d'alcool de boisson et des ventes

  • Défendre et promouvoir la prise de conscience de ses membres

  • Augmenter la visibilité de produits d'alcool locaux par des événements communs et l'enseignement (éducation) grand public (consommateurs); et favoriser une industrie de l'alcool orientée sur sa santé, l’éthique et sa croissance dans tout le pays

  • Protéger la santé publique en promouvant l'engagement de leurs industries vis à vis des clients, des consommateurs, le gouvernement e de la communauté en général.

Mr André KWAM, président de la commission PME tout en remerciant les personnes présentes et le CAPA pour sa disponibilité et son implication dans la réussite de cette rencontre, a réitéré le rôle du groupement en tant que « GICAM de services » dans la promotion de relations d’affaires mutuellement profitables entre les grandes entreprises et les PME/PMI, et la construction des synergies pour une meilleure intégration des filières et secteurs d’activités. Il a rappelé les différents débouchés que cette rencontre pourrait apporter aux PMES en les interpelant sur leur capacité d’innovation, de pro activité qui facilitera leur accès aux opportunités offertes par le CAPA.


La présentation des différentes opportunités d’affaires a été faite par les représentants des entreprises membres du CAPA sur plusieurs secteurs après le rappel des objectifs de la rencontre par le chef de centre Mr NDI MBERE Noé qui sont :

  • Mettre en avant la densité de l’écosystème du CAPA

  • Présenter les opportunités et les conditions d’affaires des PME/TPE avec les entreprises de CAPA

  • Accroître la visibilité du CAPA dans le paysage économique.



  1. Les opportunités dans le secteur de la brasserie

Elles sont nombreuses que ce soit en termes de fourniture d’intrants ou de déchets réutilisables dans d’autres secteurs. L’offre étant de 48% au Cameroun, une bonne partie des commandes se fait à l’extérieur.

  • En termes d’intrants les besoins sont : Malt (10 000 tonnes /an), gritz de Maïs (5 000 tonnes /an), eau, sucre (40 000 tonnes /an), sorgho (11 000 tonnes /an), houblon, levure, additifs.

Eléments Consommables : boîtes, cartons, intercalaires, étiquettes, colle, capsules, alcool, film plastiques

Eléments recyclables : palettes, caisses, emballage Consignés

  • En termes de déchets : Drèche, Levure morte Thermolysée,

  • Autres besoins : Prestations (Tri, lavage, mirage, etc) Stockage, transport et distribution produits finis.


  1. Les activités de distillerie et production de vins

Les besoins dans ce secteur sont les suivants : Mélasse, Levure, concentré (100% commandé à l’extérieur), bouteilles (60%), capsules (100%), colle, étiquettes (60%), film plastique, carton, palettes, maintenance industrielle, énergie. Sachant qu’une partie de la demande est satisfaite localement. Cette activité ressort plusieurs déchets qui pourraient permettre à une PME de lancer une activité.




  1. Les activités de marketing - distribution – commercialisation

L’objectif ici étant de faire connaitre les produits du CAPA et faciliter l’accès aux consommateurs, Les opportunités sont visibles au niveau des :

  • connexions avec les consommateurs suite à la révolution androïde

  • Etudes de la dynamique des points de consommation

  • Analyses des parts de marché des produits de la même catégorie

  • Evénementiel (conception d’événement, Hôtesses, Animation, Coiffure, esthétique, agence de sécurité, service d’hygiène mobile)

  • Location de camions pour approvisionnement des Centres de Distribution

  • Livraison de produits aux ménages

  • Maintenance mécanique

  • Automobile dans les centres de distribution

  • Tracking des camions de livraison et des camions de vente


  1. Les activités supports

Elles réunissent le recyclage des déchets utilisables en agriculture et élevage et pour la fabrication des pavés (poussière de grain, drèche, levure, bouteilles, capsules, bois de chauffe) et les autres métiers (QHSE, formation, maintenance industrielle, immobilier, magasinage)


Après des échanges intenses, contributions et questions / réponses qui ont démontré l’intérêt des PME pour les activités présentées et permis un éclaircissement sur certaines préoccupations, il y a eu une présentation de la charte qui est un référentiel de bonnes pratiques grandes entreprises/ PME. Elle met en exergue les droits et obligations de chacune des parties et offre deux labels (Entreprise ami des PME/PMI et PME/PMI responsable) ; le but étant d’inviter les donneurs d’ordre comme les PME membres à y adhérer pour une meilleure collaboration en termes de passation de marché.


Le rencontre a été clôturée par une photo de famille, des interviews et une séance de B2B entre les principaux donneurs d’ordre et les PME présentes sur les opportunités de sous traitance qui ont été présentées.

image
image
image
image
image
image
image
image
image
image