Rencontre sectorielle Le GICAM à l’écoute des entreprises de commerce

Le GICAM à l’écoute des entreprises de commerce

Constituer une force de propositions efficace entre les entreprises d’un secteur commerce et favoriser la structuration et le partenariat-interentreprises ; partager les informations sur la conjoncture sectorielle et sur les difficultés spécifiques liées au secteur d’activité. 


C’étaient les objectifs de la rencontre sectorielle des entreprises du secteur du commerce qui s’est tenue le Mercredi 17 juin 2020 sur la plateforme Zoom. Cette rencontre était présidée par Monsieur Célestin TAWAMBA, Président du GICAM qui à l’entame de son propos a signifié l’importance de cette rencontre et a souhaité la bienvenue à la trentaine des dirigeants des entreprises présents.


Ensuite, le Secrétaire Exécutif Adjoint du GICAM, Monsieur Vincent KOUETE a présenté la situation des entreprises du commerce au Cameroun. Elle se déclinait en 3 point : La cartographie des entreprises du commerce, leurs performances et leur poids économique, les politiques et réglementations qui encadrent ce secteur d’activité tant en interne (marché intérieur), qu’en externe (commerce de biens et services à forte valeur ajoutée), (confère présentation des entreprises de commerce).


La configuration de ce secteur tel que structuré favorise des nœuds qui rendent difficile l’activité des entreprises. Parmi leurs préoccupations nous avons enregistré : 

1- l’Insuffisances dans le contrôle des marchés (Concurrence déloyale, commerce illicite) ;

2- les Difficultés de relations avec les administrations (accent sur la répression et la sanction mais discriminatoire) ;

3- Les Pressions fiscales et parafiscales ;

4- Les déficits infrastructurels ;

5- Les difficultés d’accès aux financements ;

6- Les difficultés conjoncturelles ;

7- Les difficultés dans les relations inter-entreprises ;

8- Autres insuffisances de la régulation commerciale ;

9- Le commerce illicite, (fraude, contrebande, contrefaçon) 


Si les principales difficultés rencontrées par les entreprises du commerce ont été mis en exergue dans le listing des préoccupations recensées par le Groupement, il y’a lieu de noter que les spécificités existent, notamment :

- Les difficultés d’exercer le commerce transfrontalier ;

- L’ineffectivité de la pratique du e-commerce au Cameroun ;  

- Allongement des délais de passage au Port et augmentation des coûts ; 

- La prise en compte par le Gouvernement des actions menées par les entreprises pour barrer la voie à la propagation du Covid’19 dans la collecte des différentes taxes ;

- La promotion du patriotisme économique ;  


À la lumière de ces difficultés, le GICAM par la voix de son président a pris certaines résolutions.

En ce qui concerne le GICAM il est question de :

Garder la haute main sur les problématiques de : Fiscalité, Passage portuaire, Contrôles administratifs, Concurrence déloyale (secteur informel), Made in Cameroon;

Communiquer davantage sur les différentes actions


Pour ce qui est des entreprises il s’agit de :

Remonter les informations, les requêtes, les doléances au GICAM

S'organiser pour formuler des requêtes sectorielles et structurer les filières

Remonter les offres promotionnelles susceptibles d'intéresser les autres membres du Groupement 


Le Président du GICAM se dit conscient du rôle stratégique que joue le secteur du commerce dans l’économie du pays. Ce secteur dont l’activité est en B to C côtoie le secteur informel et connaît beaucoup de tracasseries.


Il a réitéré l’engagement du Groupement à accompagner les entreprises de ce secteur au quotidien et leur a rappelé que les actions du GICAM, de manière générale, militent en faveur de l’amélioration de climat des affaires. 


Télécharger la présentation de la rencontre sectorielle des entreprises du commerce au GICAM !