130ème ASSEMBLEE GENERALE ORDINAIRESYNTHESE

SYNTHESE

Le mercredi 23 juin 2021 à 10 heures, les membres du Groupement Inter-Patronal du Cameroun (GICAM), se sont réunis en Assemblée Générale Ordinaire convoquée conformément aux dispositions des Articles 10 et 11 des Statuts du Groupement. En raison de la situation sanitaire inédite et compte tenu des mesures de restrictions prescrites par les autorités, la participation à cette session s’est faite en ligne.


Les travaux de l’Assemblée Générale étaient présidés par Monsieur Célestin TAWAMBA, Président du GICAM. Madame Aline MBONO, Directrice Exécutive du GICAM, assurait les fonctions de Secrétaire de séance. Monsieur Patrice MELOM, Directeur Général de PAK et Monsieur Alfred MOMO EBONGUE, Secrétaire Général de GIMC ont été désignés en qualité de scrutateurs.


L’ordre du jour comportait les points suivants :


1- La présentation du rapport moral du Président du GICAM ;

2- La présentation du rapport d’activités du Conseil d’Administration ;

3- La présentation du rapport de gestion du Conseil d’Administration ;

4- La présentation du rapport du Commissaire aux Comptes ;

4- Les échanges ;

5- L’adoption des résolutions.


1/ Présentation du Rapport moral du Président


Monsieur Célestin TAWAMBA, Président du GICAM a souligné, à l’entame de son propos, la modalité spéciale d’organisation de la session imposée par la crise sanitaire et la distance qu’elle contraint les individus à observer. Il s’est cependant félicité de l’engagement permanent des membres illustré à cette occasion par le fort taux de participation.


Après avoir salué l’enrôlement de vingt-deux (22) nouvelles entreprises et organisations qui ont rejoint le Groupement depuis le début de l’année 2021, il a rappelé, à grands traits, les principaux faits marquants de l’année 2020 avant de s’appesantir sur les tendances de l’économie et sur les difficultés majeures auxquelles les entreprises sont confrontées depuis le début de l’exercice.


Pour l’année 2020, le Président du GICAM s’est attardé sur trois faits majeurs à savoir : la pandémie de la Covid-19, la publication du Livre Blanc du GICAM sur l’économie camerounaise et l’élection du Conseil d’Administration et du Président du GICAM. A l’évidence, cette année restera comme la plus inattendue de l’histoire du Patronat et l’une des plus difficiles pour bon nombre d’entreprises. Le Président a particulièrement salué les efforts déployés par les entreprises pour survivre en l’absence de véritables appuis de l’Etat et la capacité d’adaptation dont elles ont su faire preuve afin d’assurer la continuité des activités, protéger la santé des personnels et préserver au mieux l’emploi.


Dans cet élan, elles ont pu compter sur l’appui accru du Groupement qui a revu son business model et a démultiplié les actions d’informations, d’accompagnement et de plaidoyers malgré l’insuffisance des résultats concrets dans le dialogue Etat – Secteur privé. Sur ce front, il est espéré que la publication du Livre Blanc du GICAM donne une nouvelle impulsion au nécessaire rapprochement des sphères publique et privée.


En termes d’impulsion, le Président a indiqué que le renouvellement des instances dirigeantes du Groupement opéré en décembre 2020 et la confiance massive exprimée en faveur de la liste en lice consolident les bases de la construction d’un Patronat respecté, puissant et structuré à même de réaliser des conquêtes et des réussites pour les entreprises et pour l’économie.


Evoquant la conjoncture des six premiers mois de l’année, il a relevé que les goulots d’étranglement et blocages qui impactent la compétitivité des entreprises restent légion. C’est ainsi que deux chefs d’entreprises sur trois ont enregistré une baisse de leur chiffre d’affaires et 94% estiment que la pression fiscale est intenable. 82% ont vu leur endettement croître ou se stabiliser, tandis que seulement 21% ont observé une trésorerie en amélioration.


Les entreprises ont notamment fait face à des difficultés importantes dans l’application de certaines dispositions de la règlementation des changes, particulièrement celles concernant l’apurement des dossiers de transfert. Le renchérissement des coûts de fret et de matières premières a également pesé sur les activités. 


Sur un plan macro-économique, le Président du GICAM a exprimé les inquiétudes du Patronat sur la tendance de l’endettement. En plus du poids du service de la dette induit sur le budget de l’Etat, le rythme effréné de l'endettement actuel a un effet d'éviction important sur les devises et sur les ressources du système financier, sans compter les ponctions toujours importantes sur les entreprises en matière de fiscalité et de para- fiscalité.


Après le tour d’horizon de l’économie et des préoccupations des entreprises, le Président du GICAM a tenu à évoquer l’état de l’exécution du Programme d’actions 2021-2023 du Groupement ainsi que les perspectives à court et moyen terme. Il a fait part de la transformation de l’organe opérationnelle du Groupement avec la nomination de Mme Aline Mbono comme Directrice Exécutive, la multiplication des visites aux membres, la mise en œuvre des actions en faveur des PME et les initiatives déployées pour infléchir la perception « négative » du chef d’entreprise par la haute administration.


Tout en déplorant l’absence de résultats dans le cadre des initiatives déployées pour l’avènement d’une fiscalité de développement, il a situé la visite du Premier Ministre au GICAM comme l’évènement phare de ce début d’année. Il s’agissait de toute évidence d’une rencontre inédite puisqu’en 64 années d’existence, c’était la toute première fois que le Patronat recevait la visite d’un Chef de Gouvernement.


Pour clore son propos, le Président du GICAM a salué le courage des chefs d’entreprises face à l’adversité, face aux lourdes incertitudes accentuées par la crise Covid-19 et face à des défis politiques, économiques et sociaux rarement égalés. Dans le cadre de l‘action patronale, il les a appelés à œuvrer collectivement pour transformer notre modèle et fonder une croissance économique et un progrès social durables.


2/ Présentation du Rapport d’activités du Conseil d’Administration


L’exposé de la Directrice Exécutive du GICAM a abordé, au titre des activités courantes, l’évolution du Membership, les sollicitations des membres, les activités de représentation, les activités des Commissions, les activités de Veille économique et les activités de communication.


Il en ressort globalement que malgré la crise sanitaire, 25 visites ont été effectuées auprès des membres et toujours dans l’optique d’un plus grand rapprochement avec les membres, neuf (09) rencontres sectorielles ont été organisées. Les Conventions négociées avec les compagnies aériennes, les établissements hôteliers et les représentations consulaires ont permis à plusieurs d’entre d’avoir un accès privilégié à leurs services à des conditions avantageuses.


Si les activités de représentations ont grandement été impactées par les restrictions, le GICAM a néanmoins porté la voix des entreprises dans plusieurs Instances de dialogue et a répondu aux sollicitations de rencontres des partenaires au développement.


S’agissant des Commissions, elles ont été mises à contribution pour l’animation des webinaires et d’autres activités de soutien apporté aux entreprises pour faire face à la crise. C’est ainsi qu’une soixantaine de réunions de Commissions se sont tenues dont 40% en présentiel dans le respect des mesures barrières.


La veille économique s’est déclinée autour du suivi des répercussions de la crise sanitaire, des Enquêtes trimestrielles de conjoncture, de l’Enquête globale auprès des entreprises (EGE) et surtout de la publication du Livre Blanc de l’économie camerounaise.


La Communication s’est adaptée aux contraintes dictées par la crise sanitaire et a mis un accent sur la digitalisation. Toutefois, trois (03) éditions du Bulletin trimestriel ont été publiées


Abordant l’activité des Unités spécialisées, la Directrice Exécutive a indiqué que le Centre de Médiation et d’Arbitrage du GICAM (CMAG) a poursuivi l’implémentation de sa réforme à la suite de la révision de ses textes en novembre 2019. Sept (07) nouvelles affaires ont été enregistrées, trois (03) sentences arbitrales ont été rendues et le Centre s’est illustré à travers l’organisation du SOAS 2020 qui a connu la présence des personnalités internationales du monde de l’arbitrage.


La crise sanitaire a considérablement impacté le déroulement du Programme SUNREF. Néanmoins, deux (02) certificats d’éligibilité au financement ont été délivrés, notamment pour un projet de développement d’énergie Solaire et pour un projet de développement de biomasse.


Le CDPME a accompagné des PME et TPE pour répondre à l’urgence sanitaire. Sur un plan fonctionnel, le Centre s’est vu doté d’un Comité de pilotage et d’un espacé dédié et aménagé, notamment grâce à l’appui de la GIZ, au sein de l’immeuble siège.


Dans le cadre de la phase 0 du projet CFPS, neuf (09) sessions de formation ont été organisées pour un effectif total de quatre-vingt-seize (96) salariés formés. Des échanges sur le statut des futurs Centres ont été engagés avec le MINEFOP et avec les membres des Groupes de Travail Sectoriels.


Au final, il ressort que malgré l’impact important de la crise sanitaire, l’agilité dont a su faire preuve le Groupement a permis de maintenir à flot ses services, de poursuivre la maturation et le déploiement de ses projets et, surtout, de rester à l’écoute et au service de ses membres.


3/ Présentation du Rapport de gestion du Conseil d’Administration 


La troisième articulation de cette 130ème Assemblée Générale Ordinaire a été la présentation du rapport de gestion du Conseil d’Administration du GICAM. Il ressort de cette présentation que les Activités Courantes ont dégagé, en 2020, des recettes de l’ordre de 581,5 millions F CFA, soit un taux de réalisation de 72%. Les emplois se chiffrent à 532,3 millions F CFA, soit un taux de réalisation de 83%. Entre 2019 et 2020, on observe une légère baisse du taux de réalisations des recettes résultant de l’impact négatif de la crise sanitaire. 


S’agissant des unités spécialisées, le CMAG présente un taux de réalisation de 121% et le CDPME un taux de 10%. Le Programme Sunref a été totalement financé par l’AFD tandis que le Projet CFPS a été financé équitablement par le GICAM et MINEFOP à hauteur de 12 millions chacun.


De manière consolidé, le total ressources est de 978,7 millions FCFA, contre 914,7 millions FCFA en 2019. Le total emplois est de 914,3 millions FCFA contre 951,7 millions FCFA en 2019. Il en a découlé un excédent budgétaire de 64,32 millions FCFA


La Directrice Exécutive a terminé cette présentation en appelant les membres à honorer leurs engagements vis-à-vis du Groupement malgré l’environnement des affaires difficile.


4/ Rapport du commissaire aux comptes


Le Commissaire aux comptes a présenté le résultat de son rapport sur les états financiers annuels de l’exercice clos au 31 Décembre 2020. L’audit des états financiers du GICAM présenté comprenait le bilan, le tableau des ressources et emplois ainsi que l'état annexé au 31 décembre 2020.


Conformément à sa responsabilité qui est d'exprimer une opinion sur ces états financiers, le Commissaire aux comptes a indiqué que : "les états financiers annuels sont réguliers et sincères et donnent une image fidèle des résultats des opérations de l’exercice écoulé ainsi que de la situation financière et du patrimoine du Groupement à la fin de l’exercice conformément aux règles et méthodes comptables présentés dans les notes annexes aux états financiers".


Après avoir procédé aux vérifications spécifiques prévues par la loi, le Commissaire aux Comptes a précisé n’avoir pas d’observations à formuler sur la sincérité et la concordance des états financiers annuels avec les informations données dans le rapport de gestion du Conseil d’Administration, et dans les documents adressés aux adhérents sur la situation financière et les états financiers annuels. Cette appréciation s’étend aux vérifications de cohérence entre les autres informations et les états financiers.


5/ Echanges


Les échanges ont abordé les questions relatives à la possibilité d’inscription d’une résolution de soutien au Conseil d’Administration, le champ d’activité du Commissaire aux comptes et notamment l’élaboration de Rapports spéciaux et la communication des documents avant l’Assemblée générale.


Certaines préoccupations spécifiques ont également fait l’objet d’échanges notamment la révision des valeurs en douane et la facilitation des échanges.


6/ Adoption des résolutions


Quatre résolutions ont été mises aux voix et adoptées à l’unanimité par l’Assemblée Générale. Elles portaient respectivement sur :

- l’approbation des comptes du GICAM pour l’exercice 2020 ;

- l’affectation du résultat de l’exercice 2020 ;

- le quitus aux Membres du Conseil d’Administration ;

- le quitus au Commissaire aux Comptes pour son mandat au cours de l’exercice 2020.


L’adoption des résolutions par l’Assemblée Générale a marqué la fin des travaux de l’Assemblée Générale. Dans son mot de clôture, le Président du GICAM a remercié les membres pour leurs disponibilités et leurs contributions. Il a terminé en réaffirmant l’engagement et la détermination du Conseil d’Administration à porter la voix des entreprises en tout temps et en tout lieu.


Les travaux de la 130ème Assemblée générale Ordinaire se sont achevés lorsqu’il était 12h30 mn.


 

0 commentaire

Vous pouvez laisser un commentaire