Commission économie numériqueDigital Meet-Up: E-commerce au Cameroun

Digital Meet-Up: E-commerce au Cameroun

En date du 12 novembre 2020, s’est tenue au siège du Gicam, la troisième édition du Digital Meet-Up, activité initiée par la C-EN portant sur le thème central : « E-COMMERCE AU CAMEROUN, FAITS, CHALLENGES ET OPPORTUNITÉS »

Cette édition qui a mis la société DHL EXPRESS à l’honneur et a vu la participation de plusieurs autres intervenants, représentant les sociétés GIMAC, MTN CAMEROUN, ORANGE CAMEROUN, ECOBANK et PANESS.

Dès l’entame, le mot de bienvenue a été fait par le Président du Gicam qui a pris la parole pour remercier les panélistes et les participants venus nombreux. Il a en outre indiqué que les enjeux de l’heure tournent autour de la digitalisation avec les aspects e-commerce qui sont de plus en plus indispensables pour la compétitivité des entreprises. Il s’est ensuite félicité de l’initiative et a relevé pour s’en réjouir, le dynamisme de la C-EN dont les activités participent activement à la vie du Groupement en termes de digitalisation et d’accompagnement de ses membres dans cette démarche.

Dans la phase des interventions, l’honneur est revenu à DHL qui a notamment présenté les tendances mondiales du E-commerce avec quelques chiffres ainsi que les habitudes et comportements de consommation des acheteurs en ligne. 

En effet, il en ressort que les ventes en ligne représentent près de 3 500 milliards de $ avec plus de 2 milliards d’acheteurs en ligne qui dépensent prioritairement dans les objets décoratifs artisanaux, les produits cosmétiques et les articles de mode. Par ailleurs, l’on estime qu’au Cameroun, on décompte seulement 441 900 abonnés à Avril 2020 alors que Instagram annonce plus d’un milliard d’utilisateurs actifs par mois dont +500 Millions connectés tous les jours.

Suivra l’intervention du GIMAC qui est une organisation sous-régionale ayant pour principale mission principale, le développement et la promotion de l’interopérabilité des systèmes de paiement digitaux.

Le DG de cette structure a mis en avant les facilités offertes par l’interopérabilité avec les cartes, les compensations et les paiements dans la sous région. Ces facilités font intervenir tout un écosystème convergent, à savoir les banques, les services financiers des Etats, les micro-finances, les opérateurs de monnaie mobile, les sociétés de transfert d’argent et les agrégateurs de transferts. 

Par la suite, on a suivi les exposés de ECOBANK, ORANGE et MTN qui ont présenté les différentes solutions digitales proposées aux clients en termes de digitalisation de la gestion du cash et des animations commerciales. On citerait ainsi le mobile banking, les terminaux de paiement par QR code ainsi que des services financiers adaptés, le Web Paiement, la gestion des paiements légers (salaires, prestations…) le paiement Marchand My Business, et bien d’autres solutions en ligne.

Le dernier exposé était celui de PANESS DIGITAL CENTER qui s’est appuyé sur le questionnement des clients à savoir -quels sont les motivations et intérêts des consommateurs à privilégier l’achat via les plateformes e-Commerces ? Pour répondre à cette question ils proposent leur expertise afin d’évaluer et maitriser la performance des plateformes e-commerce dans un environnement à contextualiser.

La phase des échanges a permis notamment d’adresser toutes les préoccupations spécifiques relatives à l’utilisation du numérique dans les transactions commerciales. On a en outre relevé la nécessité d’entourer toutes les opérations digitales de précaution devant réduire les risques de cyber-attaque. Des questions de concurrence ont aussi été évoquées ainsi que les problématiques liées au règlement des contentieux nés des opérations en ligne.

S’agissant des l’interopérabilité de toutes les solutions existantes, il s’est dégagé la nécessité pour tous les acteurs de se mettre ensemble pour, s’assurer de travailler en synergie et mettre en place des mécanismes idoines pour non seulement sécuriser les transactions, mais faciliter les paiements en ligne afin de mettre les consommateurs en sécurité.

En définitive, on retiendra que le E-commerce présente diverses opportunités qui permettent à tous les acteurs de s’arrimer afin de pouvoir maintenir les revenus garantir le chiffre d’affaires à travers des innovations et ainsi garantir leur compétitive. A cet effet, le Gicam se présente à juste titre comme catalyseur de cette innovation technologique permettant ainsi aux entreprises membres de survivre dans le contexte mondial qui est de plus en plus complexe, ambigu et volatile. 

C’est par le mot de clôture que le Secrétaire Exécutif a réitéré la disponibilité du Gicam, à travers la C-EN, à accompagner toutes les entreprises à se digitaliser et à encourager toutes celles non encore membre à se rapprocher de ladite commission pour éventuellement rejoindre le Groupement dans un avenir proche.


 

0 commentaire

Vous pouvez laisser un commentaire