COVID-19Economie + Covid-19 = Difficultés accrues

Economie + Covid-19 = Difficultés accrues

La salle André Siaka du GICAM à abrité ce jeudi 23 juillet 2020, la rencontre d’information et d’échange sur la Note de Conjoncture du GICAM sur l’impact de la pandémie Covid-19 sur les entreprises au Cameroun.

Dans la dynamique de l’enquête réalisée au mois d’avril sur les effets de cette pandémie, le GICAM à renouveler cette expérience avec une enquête couvrant la période mai/juin 2020.

C’est au Président du GICAM, Célestin TAWAMBA qu’est revenu l’honneur de présenter les résultats de cette seconde évaluation aux nombreux opérateurs économique réunis pour l circonstance ; résultats qui révèlent des évolutions significatives de l’impact de cette pandémie malgré la riposte apportée par les différents acteurs.

 

De fait, loin de s’estomper, les répercussions négatives de la crise se généralisent à l’ensemble des entreprises et leur intensité s’accentue chez un grand nombre d’entre elles.

De 92,5% en avril, la proportion des entreprises négativement affectées par la crise est passée à 96,6% à fin juin 2020. En outre, les effets négatifs de la crise se sont aggravés pour 61,5% des entreprises.

 

Il en découle une anticipation de chiffre d’affaires en baisse sur l’ensemble de l’année pour 81,7% des entreprises; ce taux atteignant 100% dans les branches les plus exposées et 83% chez les entreprises de petites tailles. En valeur absolue, la perte de chiffre d’affaires annuel pourra atteindre 3 139 milliards de FCFA par rapport à 2019 pour les entreprises du secteur moderne et induire une baisse de leur capacité contributive aux recettes de l’Etat de l’ordre de 521 milliards de FCFA. Comme autre corollaire, des pertes d’actifs et une capacité moindre des entreprises assurer leur rôle social et économique. A cet égard, la récession (de -1,1% à -3%) anticipée par le MINEPAT pourrait être bien plus importante.

 

Malgré les efforts d’adaptation des entreprises, la situation de l’emploi se dégrade de manière continue dans les entreprises modernes, aboutissant inéluctablement à des mises au chômage technique chez 42,6% des entreprises et à des licenciements de personnels permanents chez 12,4%. Globalement, 53 346 employés permanents étaient déjà au chômage technique à fin juin 2020 et 13 834 employés permanents étaient déjà licenciés.

 

La qualité des relations interentreprises pâtit gravement du ralentissement de l’économie avec un rallongement des délais de paiements clients (+32,8 jours en moyenne chez 58,3% des entreprises) et fournisseurs (+24 jours en moyenne chez 43,6% des entreprises) et une réduction des possibilités d’échanges interentreprises : c’est ainsi que 63,8% des entreprises ont baissé leurs approvisionnements en produits et services locaux.

 

Dans ce contexte d’affaiblissement de l’économie, la réponse des autorités en termes de mesures de soutien reste largement insuffisante ; appréciation partagée par 69% des chefs d’entreprises. Ceux-ci déplorent la timidité des mesures fiscales, l’absence de mesures douanières et de remboursement de la dette intérieure, ainsi que la non-mobilisation des leviers bancaires pour soutenir la trésorerie des entreprises.

 

Plus que jamais, il convient de souligner que, si avant le Covid-19, la prise de mesures de relance économique était déjà incontournable, cette crise lui confère un caractère d’urgence.

 

Dans cette perspective, le GICAM réaffirme sa disponibilité pour apporter toute sa contribution, afin que les prochaines mesures soient d’ampleur et adaptées aux exigences et défis de l’heure. L’avenir de l’économie de notre pays en dépend.


                                           Télécharger la synthèse                                                                                   Download summary          


Téléchargez le rapport complet du GICAM sur l'impact de la COVID-19 sur les entreprises

 

image