GICAM-ANORLa norme : levier de sauvegarde et de croissance économique

La  norme : levier de sauvegarde et de croissance économique

A l’initiative du GICAM à travers sa Commission Economie et Développement de l’entreprise, il s’est tenu, le lundi 01er juillet 2019, une rencontre d’échanges ANOR-GICAM baptisée Journée de la normalisation au GICAM. Le thème central de la rencontre était : « Normalisation, compétitivité des entreprises, professionnalisation des acteurs et assainissement des marchés ».

 

La rencontre était co-présidée par M. Célestin TAWAMBA, Président du Groupement Inter-Patronal du Cameroun (GICAM) et M. Charles BOTO'O A NGON, Directeur Général de l’Agence des Normes et de la Qualité (ANOR).

 

Dans son mot de bienvenue, le Président du GICAM a souligné les éléments du contexte international et national qui commandent à repenser notre politique de normalisation et à rationaliser les démarches en la matière. Aux éléments structurants tels que le développement exponentiel des échanges, le gap de compétitivité de nos entreprises, l’écrasant poids du secteur informel, il convient d’ajouter des facteurs conjoncturels comme les crises sécuritaires et les récentes difficultés d’accès aux devises.

 

Aussi, le Président du GICAM a préconisé le renforcement des dispositifs de contrôle et de surveillance des marchés, la réforme du processus de certification pour obliger les acteurs à la professionnalisation dans certains secteurs, l’usage de la Norme comme barrière non tarifaire pour certains secteurs sensibles.

 

En réponse, le Directeur Général de l’ANOR, Monsieur BOTO'O A NGON a indiqué que la récente réorganisation de l’ANOR ouvrait la voie à d’importantes évolutions du système de normalisation pour insérer durablement le Cameroun dans le monde, protéger davantage la santé et la sécurité de ses populations, son environnement et même son économie. L’ANOR envisage ainsi l’élargissement des champs des normes converties en réglementations techniques, une meilleure vulgarisation de ses procédures et pour mener à bien, ses nouvelles missions relatives au contrôle des marchés, entant s’appuyer sur le secteur et en particulier le GICAM pour l’alimenter en informations.

 

A la suite de cette phase protocolaire, les présentations techniques ont été modulées en deux séquences : une première consacrée au GICAM et coordonnée par M. Daniel TALA KUATE, Directeur Général Adjoint de TAC et la seconde consacrée à l’ANOR, coordonnée par M. ZIBI, Responsable à l’ANOR.

 

Ces exposés ont laissé place à une riche et intense séance d’échanges avec l’assistance au cours de laquelle différentes préoccupations ont été abordées, de la démarche d’élaboration des normes à l’implémentation du nouveau champ d’action de l’ANOR en passant par le processus de certification et la métrologie.

 

Au terme des échanges, plusieurs recommandations ont été adoptées et constitueront la trame du nouveau partenariat scellé entre le GICAM et l’ANOR. Elles portent sur :

 

-la motivation de la conversion de certaines normes en règlements techniques, y compris à des fins de protection de l’industrie locale ;

-l’inclusion de normes sur les services (assurances, banques, …) dans les priorités du Programme Nationale d’Elaboration des Normes (PNEN) ainsi que celles sur les carburants et sur les échafaudages ;

 

-la publication et la mise à jour régulière, sur le site de l’ANOR, de la liste des entreprises disposant d’un certificat de conformité à jour ;

 

-l’organisation de concertation avec le secteur privé sur les modalités d’implémentation de la nouvelle mission de contrôle des marchés confiée à l‘ANOR ;

 

-l’organisation de concertations sur la mise en place d’un partenariat public/privé pour la construction de laboratoires de contrôle ;

 

-la mise en place d’un cadre d’échanges entre l’ANOR et GICAM sur le respect des exigences normatives par les entreprises bénéficiaires de certificats de conformité ;

 

-l’ouverture à une plus grande concurrence dans la sélection des prestataires intervenant dans le PECAE ;

 

-la publication d’un référentiel des délais de traitement des dossiers des usagers à l’ANOR ;

 

-la mise en place d’un cadre partenarial de suivi du partenariat entre l’ANOR et le GICAM.

 

La journée s’est achevée sur les remerciements mutuels de l’ANOR et du GICAM et leurs engagements mutuel à multiplier les initiatives d’informations et d’échanges tout en veillant à l’obtention de résultats probants en matière de normalisation pour les entreprises et pour l’économie.

image
image
image
image
image
image
image
 

0 commentaire

Vous pouvez laisser un commentaire