GICAM-PADUn partenariat lancé pour être plus efficace

Un partenariat lancé pour être plus efficace

Le mercredi 1er juillet à partir de 16h30, le Directeur Général du Port Autonome de Douala, Monsieur Cyrus NGO’O, assisté de ses principaux collaborateurs, a accordé une audience au Président du GICAM, Monsieur Célestin TAWAMBA. A l’occasion, le Président du GICAM était accompagné de :

-          M. Christian KOUAM, Président SCIEC

-          Mme Mélanie BELL, Vice-présidente SCADTC

-          M. Emmanuel WAFO, Président AC2P

 

Après les civilités d’usage, les deux parties ont échangé sur l’état des relations entre le Port Autonome de Douala et le Groupement dont le PAD est l’un des membres les plus importants ; le rôle névralgique et stratégique de la place portuaire qui confère à Douala, son rôle de hub économique sous-régional ; les réformes de modernisation de la place portuaire engagées ces dernières années et les préoccupations des entreprises, relayées par la délégation du GICAM.

 

Ces préoccupations portaient entre autres sur le pesage portuaire, les modalités de paiement de la redevance PAD, la gestion de la RTC et les perturbations liées à la crise Covid-19.

 

En réaction, le DG PAD a indiqué que :

 

-          Le port de Douala connaît un dépassement structurel de ses capacités ; conçu pour traiter 7 millions de tonnes de marchandises, il y transite aujourd’hui 12 millions de tonnes ;

 

-          La prise en main de la RTC a été laborieuse en raison du conflit avec l’ancien concessionnaire et pour assurer la continuité des opérations, la RTC a dû avoir recours à des solutions palliatives qui sont notamment sensibles à la qualité de la connexion internet

 

-          Cependant, l’engagement des équipes permet à la RTC d’afficher des performances moyennes supérieures à celles du précédent opérateur. En occurrence, le déchargement des navires se fait dans un délai maximal de 48 heures. Le PAD est disposé à organisé, dès que possible, une rencontre au siège du GICAM pour présenter le bilan des premiers mois de la RTC.

 

-          Le PAD est engagé dans un vaste chantier de modernisation et organisera bientôt la visite des chantiers par les opérateurs économiques

 

-          La concertation est au cœur de l’ensemble des réformes et a présidé à la mise en place de la nouvelle procédure de paiement de la redevance PAD et à l’instauration du pesage portuaire.

 

-          La réforme des modalités de paiement de la redevance PAD a grandement simplifié les procédures, faisant gagner à peu près deux jours sur les délais de passage portuaire ;

 

-          De manière spécifique et s’agissant du pesage portuaire :

 

 

o   Une visite des installations des entreprises exportatrices est en cours pour envisager les facilitations à leur endroit ;

o   Les ponts bascules des concessionnaires qui opéraient au port ont été repris à leur valeur comptables ;

o   Une concertation sera ouverte avec le MINTRANS pour faire des résultats du pesage portuaire une référence sur les corridors.

 

-          Au sujet de la résurgence des faux frais qui seraient adossées à la redevance PAD, une concertation sera organisée sur le sujet avec les acteurs concernés.

 

Aux termes des échanges, le PAD et le GICAM se sont accordés sur le principe de mise en place d’un cadre permanent de concertation dont les objectifs seront de relayer les informations concernant les réformes en cours au PAD et adresser, plus efficacement, les préoccupations des entreprises.

image
 

0 commentaire

Vous pouvez laisser un commentaire