Rencontre sectorielle Le GICAM face aux services d'intermédiation financières et d'assurances

Le GICAM face aux services d'intermédiation financières et d'assurances



Les chefs d’entreprises de services d’intermédiation financière et d’assurances se sont réunis le 29 Juillet 2020 par visioconférence autour de Monsieur Célestin TAWAMBA, Président du GICAM. Cette rencontre, qui intervient dans un contexte économique dicté par la crise sanitaire de la Covid-19, a donné l’occasion aux chefs d’entreprises de ce secteur d’échanger sur les difficultés auxquelles elles sont confrontées et d’explorer, ensemble, les solutions possibles. 

Le décor planté par la présentation de cadrage du Représentant Régional Centre, Sud et Est du GICAM, Monsieur Narcisse CHASSEM, a mis l’accent sur le faible accès aux services d’intermédiation financière et d’assurances des populations et plus généralement le faible impact de ce secteur sur l’économie. Il a également été relevé la croissance exponentielle des transactions financières par la téléphonie mobile, la faiblesse des financements longs et le taux élevé des créances en souffrances des établissements de crédits.

Lors des échanges qui ont suivi, les chefs d’entreprises ont confirmé et enrichi les analyses sur les nombreux problèmes inhérents au développement de leur secteur et proposé quelques solutions. on note en particulier : 

le faible pouvoir d’achat des consommateurs ;

la faible confiance des consommateurs envers les services d’assurances ; 

la faible culture d’assurance de la population ;

la faiblesse de l’infrastructure financière ; 

L’absence de règlementation des nouveaux modes de financement.

Parmi les solutions, on note, s’agissant des services d’assurance : 

la sensibilisation et la formation des populations et des autorités dans le but d’accroître la culture d’assurance ; 

le rétablissement de la confiance des consommateurs envers les services d’assurance ;

la mise en place de l’assurance obligatoire.

S’agissant du secteur des banques, on note : 

le plaidoyer du GICAM pour accélérer la règlementation des modes de financement alternatifs notamment la cryptomonnaie et le crowfunding ; 

l’accompagnement des clients à la gestion des crédits ; 

la promotion des fonds d’investissement. 

Enfin, le Président du GICAM a demandé à ses services de réaliser une étude sur le rôle de la tontine dans l’économie et l’organisation au cours de l’année prochaine d’un forum sur le secteur financier qui permettra de faire un diagnostic plus exhaustif et de proposer une feuille de route pour le développement de ce secteur clé à la croissance économique. 

Télécharger la présentation des services d'intermédiation financières et d'assurances