Dialogue public-privéLe Ministre des PME à l’écoute du secteur privé

Le Ministre des PME à l’écoute du secteur privé

La salle de conférences André SIAKA du GICAM était le théâtre ce matin du 28 janvier 2020 de la rencontre d’échanges entre les membres du GICAM et le Ministre des PME, de l’Economie Sociale et de l’Artisanat (MINPMEESA) M. Achille BASSILEKIN III. Première visite en 2020 d’un membre du gouvernement dans le cadre du dialogue public-privé, il était pour la circonstance, accompagné du Représentant Régional de la Banque Européenne d’Investissement (BEI) M. Nikolaos MILIANITIS.

Les échanges portaient sur les mesures d’accompagnement du Gouvernement en direction des PME, et les différents mécanismes disponibles au niveau de la BEI, destinés aux PME afin de trouver des moyens pour mieux protéger les PME, les rendre plus performantes et plus compétitives.


Dans son discours de bienvenue, le 1erVice-président du GICAM, M. Sanda OUMAROU, président de séance a rappelé les difficultés que rencontrent les PME. L’urgence est donc à l’action. Le président Célestin TAWAMBA a engagé le GICAM à travers la création d’un véritable Centre de développement des PME qui a pour vision de devenir la référence pour l’accompagnement de la PME Camerounaise, en proposant des services à valeur ajoutée, pointus et adaptés.

Il a précisé que l’objectif du Groupement est de construire une relation de confiance entre toutes les parties prenantes au développement. Pour y parvenir, quelques conditions semblent incontournables :

- Le secteur privé, notamment le GICAM doit être perçu comme l’avocat déterminé et légitime des PME/PMI.

- L’Etat doit s’engager à mettre en place un environnement des affaires propice au développement de la PME ;

- Les programmes d’accompagnement doivent être adapté et pointu et répondre aux préoccupations véritables des entreprises et partant, de notre économie de plus en plus exposée ;

- Les dirigeants des PME doivent être outillés et plus responsables.

Le Ministre Achille BASSILEKIN III, prenant la parole à la suite du Vice-président, a annoncé que demain 29 janvier 2020, le MINPMEESA signera une convention avec la BEI de laquelle la CBC et pro-PME bénéficieront de plus de 12 milliard de FCFA pour financer les PME.

Le MINPMEESA a déclaré vouloir contribuer de manière significative et tangible à l’épineux problème de difficultés d’accès aux financements que rencontrent les PME au Cameroun.

Pour se faire, il n’a pas manqué de revenir sur le cadre qui gouverne l’activité des PME, en l’occurrence la loi du 13 avril 2010, revisité en 2015, portant promotion des PME.

Au-delà du dispositif législatif, il ya eu la création de la Banque Camerounaise des PME qui participe de cette logique d’ouvrir des lignes de crédit au PME et l’accompagnement de la mise sur pied du crédit bail, résultant d’une incitative conjointe avec la Société Financière Internationale (SFI).

Pour l’exercice en cours, le MINPMEESA entend se pencher sur des recommandations qui ont émergé de la Journée nationale de la PME, organisée l’an dernier.

Il s’agira de :

- mettre en place un cadre règlementaire pour susciter l’arrivée des intermédiaires financiers appropriés aux startups et aux PME ;

- Initier des échanges avec le Conseil national du crédit sur les offres de crédit bail et capital risque;

- Mettre en place des outils de partage de risque pour faciliter l’accès aux financements, mais surtout dynamiser le sous compartiment PME à la BVMAC ;

- Promouvoir le label « Made in Cameroon » …

La mise en œuvre de ces recommandations permettra d’enclencher une dynamique nouvelle pour un accès des PME aux financements.

Dans cette quête, le Ministre Achille BASSILEKIN III a souligné le fait que l’appui du GICAM à travers son Centre de développement la PME (CDPME) est nécessaire.

Il a en outre annoncé l’organisation cette année d’un colloque international sur l’éducation entrepreneuriale au Cameroun.

Après son intervention, la parole était à l’assistance. Une phase qui a duré plus  d’une heure. Le Ministre, ainsi que le Représentant de la BEI, ont répondu à tour de rôle aux multiples préoccupations des chefs d’entreprises présents.

« L’année 2020 sera un bon cru ». C’est sur cette parole du Ministre Achille BASSILEKIN III que s’est achevée cette rencontre.


>
Agenda